Chroniques de séries TV

25 octobre 2009

SEX AND THE CITY

Humour: * * * Sexe:* * Violence: Ø Suspens: Ø Reflexion: *

diffusé sur M6 par moments, tous les vendredis soirs

 

 

Beaucoup d'entre vous doivent sûrement connaître cette série, tellement elle est devenue une référence dans l'histoire des séries. La preuve, elle connut un immense succès au point qu'on en a fait une adaptation sur grand écran! (à ce propos, j'ai aimé le film. On y retrouve notre chère Carrie dans de nouvelles aventures aussi mouvementées qu'est le mariage, ainsi que les ingrédients qui faisaient le sel de la série (enfin...c'est mon avis!): humour, émotion, histoire bien ficelée etc... Toutefois ça m'a fait drôle de le visionner pendant plus de 2h sans coupures publicitaires. En effet, à force de suivre la série, j'ai fini par en être conditionné... Combien de fois je me suis dit pendant le film: "bizarre, ça m'a l'air plus long que d'habitude...Ah ben oui, que je suis bête!"

J'ai également apprécié le générique du début, où l'on présente les personnages principaux façon Charlie's Angels (Drôles de dames, le film en français) sous forme de flashblacks sur ce qui s'est passé à la fin de la série; le tout conclu par un titre en lettres géantes et étincelant de milles paillettes roses. Epatant!)

Paraît que les quatre actrices vont rempiler pour un second opus!

 

Oups, je m'égare! Revenons à la série: elle raconte l'histoire d'une new-yorkaise appelée Carrie, chroniqueuse pour une rubrique sexuelle * d'un magazine et à la recherche éternelle de l'âme-soeur. Cette célibataire est accompagnée de trois fidèles amies:

-Samantha (Sam pour les intimes); travaille dans les "relations publiques" (oui, je sais, moi non plus je n'ai pas trop compris ce que ça veut dire! Je pense qu'elle est en quelque sort attachée de presse, en faisant la promotion de gens célèbres par exemple). C'est la plus dévergondée de toutes (elle a sauté tout le Manhattan, à en croire que son "vagin est inscrit dans tous les guides de New-York"! ), mais également celle qui a le plus d'experience en matière de sexe,

-Miranda; avocate, c'est la plus terre-à-terre. Elle ne croit pas au grand amour et utilise les hommes comme des kleenex, en les considèreant comme juste bons à baiser,

-et Charlotte; gallériste issue de la bourgeoisie new-yorkaise. C'est la plus prude, aussi la plus naïve et romantique parce qu'à la recherche éternelle du prince charmant comme dans les films.

 

Paraît que ça a plus ou moins inspiré Desperate Housewives (genre les quatre célibataires de New-York emménagent dans une ville de banlieue pour fonder une famille...) D'ailleurs, son créateur, Marc Cherry, est allé chercher deux des acteurs - Marcia Cross et Doug Savant - de la série Melrose Place, dont son créateur, Darren Star, a également créée Sex and the City. Vous suivez?

Celle-ci a également lancé l'idée de la voix-off commentant les épisodes. Dans ce cas, c'est la voix de Carrie qui, d'ailleurs, annonce souvent un thème pour chaque épisode - à partir de faits ou des expériences qu'elle et ses copines viennent de vivre - sous forme de question tapée à l'ordinateur (pour les besoins de cette journaliste dans ses chroniques).

 

Pour info, c'est la seule série à être réellement tournée à New-York, en dehors des séries policières (hormis les épisodes où Carrie ou ses trois amies partent en voyage)... Cette ville est considérée pour beaucoup comme le 5ème personnage de la série, en faisant partie intégrante de son histoire.

 

* du sexe encore??? En fait, Sex and the city est l'une des premières séries à avoir évoqué ce thème et elle en choqua ainsi plus d'un. Désormais, c'est devenu de la rigolade face à la démultiplication des séries du même registre comme: Californication ou Nip/Tuck...

Si vous voulez mon avis sur cette omniprésence de sexe, je pense qu'en fait ça doit être une réponse à une société puritaine en assouvissant les besoins de certains Américains (heu...non! beaucoup!) La preuve, le chiffre d'affaires de l'industrie pornographique outre-atlantique avoisine celui des films hollywoodiens! (source: Wikipedia)

 

 

Magnifique promo de la série, au début de la vidéo

Andrea True Connection - More more more

 

 

Let's talk about Sex and the city

Posté par thy24 à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 août 2009

MEDIUM

medium09_banner

Sexe: Ø Humour: * Violence: * suspens: * * * Reflexion: * * Emotion: * *

Histoire: Allison Dubois, étudiante en droit et aussi mère de famille, se fait employer auprès d'un procureur pour ses dons de voyance, basés sur des visions liées aux affaires. Ces visions peuvent apparaître sous forme de rêves nocturnes ou de fantômes que seule Allison peut voir. Celle-ci peut aussi voir le futur voire même, être possédée par un autre esprit au point que son mari ne la reconnaisse à ce moment-là; il y en a pour tous les goûts quoi!

Le mérite de cette série, c'est de ne pas tomber dans la caricature de la voyante stéréotypée avec la boule de cristal ou le marc de café. Allison est une femme lambda qui découvrira ses dons au début de la série (suivez bien la première saison où Allison se remet en question ainsi, c'est intéressant. D'ailleurs elle avait déjà des soupçons pendant sa jeunesse et on finira par savoir, bien plus tard, d'où vient ses dons... Stop, j'en dis pas plus!)

L'autre mérite, c'est la manière originale de filmer les dialogues: ceux-ci sont présentés sous forme de longs plans vacillant légèrement, comme si on assistait à la scène en vrai. Tout cela distille ainsi chez le téléspectateur, un sentiment d'angoisse! L'absence d'action en question ne signifie pas pour autant que la série est ennuyeuse; les mêmes dialogues sont truffés de rebondissements comme par exemple, la révélation de l'affaire en démontrant des preuves devant le suspect (tout en cachant qu'elles sont obtenues grâce aux visions d'Allison!)

Oui vous l'aurez compris, cette série est aussi effrayante! Il m'est arrivé plein de fois de sursauter - même si je suis un mec! - genre on voit en contre-plongée un assassin dehors dans le noir (ce qui me laisse comprendre que je vois à travers une victime allongée) puis... l'assassin abat avec une pelle en pleine figure et Allison se réveille en sursaut (en même temps que moi lol!) depuis sa chambre.

Dommage que M6 ait arrêté sa diffusion, j'espère qu'elle va reprendre bientôt!

 

 

Début de l'épisode Toujours la même chanson (j'ai aimé cet épisode!), où l'on entend la mythique chanson de Gloria Gaynor I will survive. Le rêve montré au début m'a beaucoup surpris et me semble irréel, d'aillleurs on voit dans cette vidéo qu'Allison entend ensuite la même chanson en boucle!

Posté par thy24 à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2009

NIP / TUCK

                         Sans_titre

                           

Sexe: * * * Violence: * * Humour: * * * Suspens: * * * Reflexion: * *

Oulala! C'est pas pour les enfants ça en tout cas, il y a beaucoup de scènes de sexe et d'opérations chirurgicales très réalistes!

Histoire: deux chirurgiens esthétiques associés et aux tempéraments opposés, prospérent en Floride. L'un est un grand séducteur qui fornique tout ce qui bouge, l'autre est père de famille; malgré cela tout échappe à leur contrôle. Ces deux compères reçevront plein de cas incongrus, qui sont souvent inspirés de faits réels. A travers cela, la série émet pas mal de belles réflexions philosophiques sur la notion du beau ("la beauté porte malheur au monde" dira un mystérieux criminel en série masqué, dans les saisons 3 et 4); cette série égratigne ainsi le milieu superficiel de la chirurgie esthétique.

 

 

Une bonne surprise peu avant la fin de la saison 4: les personnages principaux se mettent à chanter!

The Submarines - Brighter Discontent

Posté par thy24 à 04:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]